• Quoi de neuf dans nos écoles ?

Une histoire à l’oreille des enfants en francisation

Les deux agentes de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse de la région de Laval ont officiellement donné le coup d’envoi à la première phase du projet « Une histoire à l’oreille » avec 8 élèves de 5e secondaire de l’École secondaire Curé-Antoine-Labelle, avec la complicité de leur enseignante, Mme Josée St-Pierre.

Une histoire à l’oreille est un projet-pilote CRÉNEAU, financé par le Secrétariat à la Jeunesse, et s’inscrivant dans une démarche d’intégration de l’entrepreneuriat dans les écoles québécoises. Aussi, il vise à mettre sur pied un projet entrepreneurial mettant à l’avant-scène des étudiants de 2e cycle du secondaire faisant partie d’une concentration théâtre/art dramatique. Le projet, qui s’échelonnera sur quelques mois, a pour but d’enregistrer 2 séries de livres jeunesse québécois et de les rendre accessibles au téléchargement gratuit sur un site web qui aura aussi été créé par le groupe d’étudiantes, avec l’aide d’un spécialiste en sonorisation, en web et en médias sociaux.

Les séries de livres, dont nous avons gracieusement obtenu les droits pour ce projet, Ben Entreprend (Éditions MD) et Phil et Sophie (Éditions Fablus), ont été choisies en lien avec les qualités entrepreneuriales importantes que doit posséder chaque personne qui entreprend un projet ou qui possède son entreprise. Le projet, bien que chapeauté par les ASEJ, sera géré par les étudiantes et offrira des livres audio destinés à une clientèle jeunesse ayant des besoins particuliers en terme de lecture. À la suite d’une discussion avec les participantes, celles-ci ont choisi d’emblée de s’adresser aux jeunes immigrants inscrits en classe de francisations. Ils rendront ainsi accessible à ce type de clientèle, un médium littéraire qui aurait pu ne pas l’être autrement. Chaque jeune impliqué mettra donc la main à la pâte en touchant à un ou plusieurs aspects (enregistrement de voix, promotion, sonorisation, etc.) de l’entreprise en fonction de ses capacités et de ses intérêts.

De plus, à leur initiative, les participantes iront, tout au long du projet, rencontrer des enfants correspondant au public cible des livres choisis dans des classes d’accueil et classes régulières de 1er cycle des écoles primaires lavalloises afin de « tester » leurs lectures et procéder aux ajustements requis le cas échéant.

En somme, ce projet de longue haleine conclura à merveille le cheminement personnel et académique en art dramatique de ces étudiantes tout en laissant une trace dans le temps que les enfants en francisation pourront découvrir à mesure qu’ils se familiariseront avec la beauté de la langue française.

Sur la photo
Rangée du haut (dans l’ordre habituel) :
Kim Gravel, Josée Riopelle, Dounia Adryen, Maysoun Aidibe
Rangée du bas : Catherine Gareau, Amélie Nadeau, Iman Aouaz
Absente sur la photo : Laurence Fortin-Brunet
Crédit photo : Catherine Mailhot