• Quoi de neuf dans nos écoles ?

Deux écoles secondaires de la CSDL finalistes au Prix de reconnaissance Essor

Les écoles secondaires Horizon Jeunesse et Curé-Antoine-Labelle sont finalistes au Prix de reconnaissance Essor qui souligne le travail passionné des pédagogues et des responsables scolaires qui, avec les jeunes, réalisent des projets novateurs, imaginatifs et de qualité.

Les écoles finalistes recevront une bourse de 2 000 $ chacune, offertes conjointement par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et le ministère de la Culture et des Communications. Elles courent également la chance de remporter l’un des huit Prix de reconnaissance Essor. Les noms des gagnants seront dévoilés lors de la cérémonie de remise des Prix de reconnaissance Essor, qui se déroulera au musée national des beaux-arts, le 
2 décembre prochain.

Projet Les pas perdus

L’école Horizon Jeunesse est finaliste pour son projet Les pas perdus. Ce projet réunissant 350 jeunes a été réalisé en partenariat avec La rencontre théâtre ado, qui a proposé un échange créatif entre des artistes, des élèves et des enseignants. À partir de textes québécois sur le thème de l’identité, les jeunes ont créé des personnages qui se retrouvent plongés dans un milieu où la langue française n’est pas leur langue maternelle. Après une lecture publique, chacun s’est approprié le sens des œuvres pour construire sa propre image identitaire dans la création Les pas perdus, constituée d’une création plastique et d’une pièce théâtrale. Tout en respectant le caractère distinct des disciplines artistiques impliquées, les élèves ont réalisé une œuvre collective empreinte de réalité et de poésie.

Projet Les lieux intangibles
Pour sa part, l’école Curé-Antoine-Labelle est finaliste pour le projet Les lieux intangibles. La réalisation d’une œuvre à la fois sculpturale, virtuelle et collective constitue le défi relevé par les élèves dans le cadre de ce projet. L’œuvre Les lieux intangibles, installée de façon permanente dans le hall d’entrée de l’école, est composée de plusieurs formes en plexiglas représentant des lieux précis transformés par des interventions inspirées du Land Art et par des technologies numériques. Guidés par l’artiste Manuel Chantre, les élèves se sont initiés à de nouvelles techniques pour concevoir et assembler des formes illustrant les chiffres des coordonnées géographiques de l’école. Ce projet leur a permis de développer des réflexions sur leur rapport aux espaces réels et virtuels.

Félicitations aux deux écoles finalistes !